Baidy Aribot: « Ce sont les journalistes qui manipulent les informations pour me mettre en mal avec Sékouba »

Dans des propos qui lui sont attribués, le général Sékouba Konaté aurait affirmé que plusieurs responsables civils, dont Baidy Aribot, seraient impliqués dans le massacre du 28 septembre 2009.

Mais pour le député uninominal de Kaloum, c’est une information manipulée dont le but serait de le tuer politiquement.

« Ce sont les journalistes et les gens des réseaux sociaux qui manipulent les informations en disant qu’il y a une guerre entre Sékouba Konaté et moi. Dites-leur qu’il n’y en pas et qu’il n’y en aura pas », a-t-il indiqué, avant que cette affaire est réglée avec l’ancien président de la transition : «Sékouba est un ami. Entre amis, nous avons réglé nos problèmes. Donc il n’y a pas de problème.»

Poursuivant, il a mis en garde les « colporteurs » de telles informations : «Ceux qui veulent profiter de ça pour régler leurs problèmes politiques, je pense qu’ils doivent trouver autre chose à faire que de s’engouffrer dans cette situation pour créer des polémiques qui n’ont pas leur raison d’être. »

Se prononçant sur les événements du 28 septembre 2009 qui ont fait 157 morts, selon l’ONU, Baidy Arribot affirme qu’il n’y est pas mêlé, encore moins dans un détournement : « Par rapport aux événements du 28 septembre, je dis et je répète qu’il s’agisse de ces événements, qu’il s’agisse d’une autre situation liée à un détournement de fonds ou à quelque chose qui ne fera pas honneur ni à ma fonction, ni à ma famille, ni à mon statut, je mets quiconque au défi de prouver que je suis mêlé. »

Puis, il a promis de quitter toute fonction qu’il occupe dès qu’il s’avère qu’il est mêlé dans de telles situations : «Le jour où il y a une situation dans ce pays où je suis mêlé ou coupable, ce jour là je me retirerai de la politique et je renoncerai à toute fonction. C’est parce que je suis sûr de moi que je dis ça. Maintenant, ceux qui veulent profiter de cette situation pour faire mon deuil politique peuvent encore attendre. Mais, il faut que les uns et les autres sachent que ce n’est pas avec cette fausse situation qu’ils peuvent m’enterrer ou me salir. »

Selon lui, quand il a échangé avec lui, le général Sékouba Konaté a démenti avoir tenu de tels propos à son encontre : «Il m’a dit que les propos qui lui sont attribués ne sont pas vrais. Je m’en tiens à ça. C’est un ami que je connais depuis 30 ans.»

Pour lui, le but visé par ses détracteurs, c’est  ternir son image : «Ce que les gens racontent ce n’est pas mon problème. On a échangé (avec le général Sékouba Konaté, ndlr), il n’y a pas de problème entre nous. Comme les gens aiment se mêler de ce que qui ne les regarde pas et ils sont haineux contre les gens bizarrement, ils peuvent continuer à épiloguer, mais qu’ils nous épargnent leur histoire et leur volonté de nuire tous les jours aux citoyens de ce pays. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.