Capitale Mondiale du Livre : Conakry reçoit la plaque

C’est avec honneur et fierté que les autorités guinéennes ont reçu la plaque de capitale mondiale du livre des mains du Maire de Wroclaw qui a passé le témoin à son homologue de Conakry, a-t-on constaté ce samedi, 22 avril 2017 au stade du 28 septembre sis dans la commune de Dixinn.

Un rêve devenu réalité grâce à la persévérance de Sansy Kaba Diakité, Commissaire général CCML qui depuis près d’une décennie, se bat pour sortir la littérature guinéenne de l’ombre. Cet effort lui a été reconnu par le président de la République, Alpha Condé en présence des cadres du ministère de la Culture et des Sports.

Emu pour ce choix porté à son pays, faisant ainsi de sa capitale, la 3ème ville africaine à porter cet événement littéraire mondial et la première ville africaine francophone à être désignée Capitale Mondiale du Livre par l’UNESCO, Alpha Condé se dit rassuré d’avoir des Hommes de lettres qualifiés et un animateur endurcit, Sansy Kaba pour pouvoir mener à bien, cette noble mission et faire en sorte que la Guinée renoue avec son passé sur le plan culturel.

Egalement, le chef de l’Etat guinéen n’a pas manqué de remercier l’UNESCO avant d’afficher son engagement à promouvoir la lecture et le livre à travers la mise en place d’une usine de confection de livres et de cahiers déjà en construction.

Faut-il rappeler que cela n’est juste qu’une goutte d’eau dans l’océan quand on sait que la Guinée ne dispose pas de politique nationale sur le livre et la lecture ou encore des accords tels que Florilège et Nairobi qui ne sont pas appliqués à ce jour. Des questions qui peuvent bien trouver leur réponse d’ici la fin de cet événement heureux, Conakry Capitale Mondiale du Livre, le 22 avril 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.