Conakry Capitale Mondiale du Livre J-50

D’un simple souhait à une désignation officielle, Conakry s’apprête définitivement à être la capitale mondiale du livre dès le 23 avril prochain. Ce vendredi 3 mars 2017, les autorités de la ville de Conakry, des membres du gouvernement ainsi que les représentants des institutions diplomatiques et secteur privé étaient tous aux côtés du Commissariat général Conakry Capitale Mondiale du Livre à J-50 de l’évènement tant attendu.

Objet inconnu

C’est la nouvelle salle de Canal Olympia qui a ouvert ses portes à cette cérémonie de lancement J-50. Très heureux d’abriter cet évènement qui approche désormais à pas de géant, le Directeur de cabinet du Gouvernorat de la ville de Conakry, M. Moudjoul Chérif s’est d’abord étonné ‘’Est-ce un rêve ou une réalité ? Qui l’eut cru ?’’, s’interroge-t-il avec plein d’émotions et de sourire de voir les choses se préciser à ce jour.

Plus loin, il rajoute : « J-100, les interrogations devenaient moindres et les rêves se précisaient. Aujourd’hui, J-50, Conakry Capitale Mondiale du Livre devient une réalité. Si  tout le monde est heureux à cet effet, il faut dire que c’est le Gouvernorat de la ville de Conakry qui est le plus heureux. Qu’il me soit permis de féliciter M. Sansy Kaba, le catalyseur pour cet honneur et engageons-nous tous ensemble et nous vous disons que nous sommes fin prêts », a-t-il exprimé sa joie.

Co-organisateur du Salon du livre de Conakry dénommé ‘’72h du livre’’, évènement par lequel, démarrera le projet CCML, le Centre Culturel Franco-Guinéen (CCFG) par la voix de son directeur général, M. Nicolas Doyard, a fait savoir toute la disponibilité de son institution à concourir au succès de cet évènement. Une année entière placée sous le signe de la lecture sous toutes ces formes, pour le Directeur du CCFG, « CCML est une invitation à prolonger la politique de la lecture en Guinée et pour cela, nous nous réjouissons d’accueillir cet évènement au nom de l’amitié franco-guinéenne ».

A tour de rôle, nombreuses sociétés se sont succédé pour exprimer leur adhésion à ce projet à travers la construction des points de lecture dans la centaine de quartiers que compte Conakry. C’est le cas de Plan Guinée qui promet de construire 5 points de lecture contre 2 du Palm Camayenne, 1 de l’Ambassade de Turquie ou encore de NSIA… et tant d’autres figurant sur la liste d’attente.

L’honneur est revenu au ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, M. Siaka Barry de procéder au lancement du compte à rebours J-50 au nom du comité de pilotage de CCML présidé par le premier ministre, Mamady Youla. Une réelle satisfaction pour lui de voir ‘’la mayonnaise prendre forme’’ à travers l’implication du gouvernement même sur le plan financier. Pour autant, il invite d’autres entreprises de la place à emboîter le pas au gouvernement guinéen pour combler le gap financier afin de réussir cet évènement qui pourra si possible faire de ‘’Conakry, la ville africaine du livre’’ à l’image de Ouagadougou avec le cinéma, de Dakar avec la mode ou encore de Bamako avec la photo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.