Coyah: accusée d’avoir tué un petit garçon, une femme voit sa maison saccagée par les parents de la victime

Le mardi 2 mai, le meurtre d’un petit garçon a défrayé la chronique à Coyah, une ville située à 50 kilomètres de Conakry. Alors que l’enquête se poursuivait, les parents du petit garçon, découvert dans une fosse septique, sont passés à la police, à la gendarmerie et à la justice de paix de Coyah, à la recherche des présumés auteurs de cet acte ignoble (une femme et son fils). Grâce aux stratégies et à la vigilance des services de sécurité, ces édifices publics ont été épargnés de la casse et du pillage.

Comme à ces niveaux, ils n’ont reçu aucune information, les parents du petit garçon se sont dirigés vers le domicile de la femme suspectée dans cette affaire. Là, un bâtiment  comportant deux appartements de trois chambres et un salon chacun, a été détruit et pillé. Plusieurs objets de valeur et une certaine somme d’argent ont été emportés. Trois personnes avaient été interpellées puis relâchées quelques minutes plus tard.

Pour le moment, aucune information n’a filtré de l’enquête, pour savoir si les deux mis en cause ont reconnu les faits qui leur sont reprochés.
Selon des sources, la femme et son fils, qui sont accusés d’avoir commis ce crime, se trouveraient à la Maison centrale de Conakry, pour éviter certainement que les bâtiments publics liés à cette enquête à Coyah n’attirent la colère de la population encline souvent à se rendre justice.

Une dépêche d’Etienne TambaTenkiano, depuis Coyah pour Guinéenews

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.