Faranah : les fidèles Chrétiens célèbrent la Résurrection

Après 40 jours de pénitence, de prière et d’aumône pour discerner les priorités de leur vie, les fidèles chrétiens de Faranah ont célébré le dimanche 16 avril 2017, la fête de Pâques dans la paix, l’amour et la concorde. Dès 8 heures, parés de beaux habits parfumés, ces fidèles se sont dirigés vers les différentes églises de la place. Dans toutes ces églises, les moments forts ont été consacrés à des prières, comme l’exige la coutume.

A la paroisse ‘’Saint François Xavier’’ de Faranah, les choses sérieuses ont commencé par la procession d’entrée, accompagnée par des chants d’actions de grâce ou chants d’entrée. Ensuite, il y a eu la publication des intentions de prières sollicitées par certains Chrétiens nécessiteux.
Dans cette grande maison de Dieu, l’on pouvait compter près de deux mille (2000) fidèles, dont certains sont venus de la Sierra Léone.
Le thème central de cette année a été axé sur le témoignage chrétien par celui qui a présidé la Messe. Dans son intervention, le Curé a développé le thème sur le témoignage chrétien, le caractère particulier de la pâque pour les Chrétiens et la résurrection, pour ne citer que ceux-là.
Cette fête a été marquée par un mariage, la quête ordinaire, l’eucharistie, et les offrandes que les fidèles ont apportées au prêtre. Après les communions, une petite pause de méditation a été observée, puis les annonces de la semaine. Le prêtre a clôturé les prières par des bénédictions.
Interrogé, le Curé de la paroisse ‘’Saint François Xavier’’ de Faranah, l’abbé Joseph Tounkara, a fait savoir que la pâque c’est la fête qui célèbre la résurrection de Christ. Il a par ailleurs précisé que la dernière semaine du carême, c’est-à-dire la semaine sainte qui s’achève, a été caractérisée par beaucoup de prières dont entre autres : la Messe chrismale ; le Jeudi saint, appelé aussi la « Messe », au cours de laquelle Jésus Christ a lavé les pieds des disciples pour leur demander d’être au service des frères ; le Vendredi de la passion ( pendant lequel le Chemin de la croix a été exécuté) et le Samedi, autrement dit «Veillée pascale » ou la «Nuit Pascale »
En adressant un message de paix et d’amour, l’Abbé Joseph Tounkara a invité les citoyens à aimer les uns, les autres, comme Dieu nous a aimés dans la paix, la concorde, en priant pour les uns et les autres, surtout ceux qui en ont besoin. Et il a demandé aux fidèles chrétiens de ne pas rentrer en confrontation avec les frères musulmans.
A noter que cette fête n’est pas passée inaperçue, car elle a marqué les habitants de la commune urbaine de Faranah.

De Faranah, Facély Kalman Keita pour Guineenews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.