Insécurité à Mamou : un jeune inspecteur de police échappe belle à un lynchage

C’est aux environs de 2 heures dans la nuit du mercredi à jeudi 20 avril au quartier Hamdallaye, dans la commune urbaine de Mamou qu’un inspecteur de police accompagné de deux ses collègues se sont accrochés à un groupe de conducteurs de taxi-motos. Le pire a été évité grâce à l’intervention des voisins qui sont parvenus à calmer la fureur des jeunes taximètres qui avaient déjà reçu le soutien de certains jeunes du secteur.

A l’escadron mobile N°12, selon les premières explications de Thierno Mamadou, le jeune taximaître, c’est lorsqu’il causait avec sa copine, tard dans la nuit au bord de la route, qu’un groupe de trois personnes  est venu leur intimé l’ordre de céder la moto sur laquelle ils étaient assis. Suite à leur refus, ils seraient faits agresser dans la foulée par un ‘’assaillant’’ muni d’une machette.  

Quant à Mariatou, la copine du taxi-maître, elle affirme qu’elle était en train de causer avec son compagnon, Thierno Mamadou qu’ils ont été soudain attaqués par des jeunes. ‘’Lorsque j’ai vu la machette avec l’un d’entre eux, j’ai pris la fuite pour appeler au secours. Je suis revenue avec quatre jeunes. L’un des trois assaillants avait déjà fui. Pendant qu’on discutait sur place, un deuxième a aussi prit la fuite et n’avons pu saisir que le troisième qui est l’inspecteur Condé »,a-t-elle expliqué.

Sur ces allégations, l’inspecteur de police mis en cause, donne sa version des faits : «hier j’étais de garde lorsqu’un collègue m’a interpellé qu’il y a des jeunes à Hamdallaye qui sont en train de consommer la drogue. Je suis venu sur ma moto et trouver le jeune au bord de la route en train de chicoter la fille. C’est ainsi, je lui ai conseillé de ne violenter la jeune fille. Après, j’ai continué mon chemin. Mais par la suite, je me ravisé parce qu’il ne fallait pas laisser cette fille dans les mains de ce jeune. J’ai eu l’information que le jeune n’est pas du quartier. Alors, j’ai dis au jeune d’aller au service pour se justifier. C’est après qu’il a fermé sa moto et pris la fuite. De loin, il j’étais les pierres sur nous en criant au voleur. Il a trouvé d’autres jeunes pour venir nous agresser et nous menacer de mort. Une dame est sortie de chez elle pour intervenir. J’ai aussitôt appelé au renfort. Les agents n’ont pas tardé à se pointer. Enfin nous sommes venus à l’escadron ».

Le jeune taxi-maître après quelque temps à l’escadron, a fait volte-face en donnant une autre version du déroulement des faits. Thierno Mamadou affirme qu’il n’a pas été attaqué cette nuit et regrette avoir accusé à tort l’inspecteur.

Plusieurs taxi-maître présents à l’escadron se sont désolidarisés de leur camarade pour vaquer à leurs besoins.

Aux dernières nouvelles, le jeune taxi-maître et sa copine étaient toujours gardés en détention à l’escadron mobile N°12.

Badicko Diallo, depuis Mamou pour Guinéenews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.