Politique : quand les événements de Boké s’invitent à l’AG de l’UFDG

A l’absence de Cellou Dalein Diallo et de Fodé Oussou Fofana, c’est Kalémodou Yansané, un des Vice-présidents du parti qui  a présidé ce samedi 29 avril l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Entre autres sujets évoqués, se trouvent en bonne place les manifestations récentes de Boké contre les coupures intempestives du courant électronique.

Dans son intervention, le Vice-président de l’UFDG a indiqué qu’il est inacceptable de voir les populations de Boké végéter dans la misère étant donné que c’est cette préfecture qui nourrit la Guinée.

«Boké est le poumon économique de la Guinée. Depuis 40 ans, toute la richesse de Boké sert à faire vivre la Guinée et les Guinéens. Jusqu’aujourd’hui, Boké n’a pas de courant et ni d’eau. Les jeunes sont au chômage et c’est Boké qui fait vivre la Guinée. Es-ce que c’est normal ? On ne s’est pas limité à ça. On a programmé plus de 200 véhicules qui passent journellement dans la ville de Boké et qui envoient la poudre de bauxite dans les poumons des pauvres citoyens, ce n’est pas normal. Donc, les jeunes ont protesté. »

Plus loin, il a déploré la destruction des biens lors de la révolte des jeunes, avant d’accuser les forces de l’ordre d’avoir brutalisé les commerçants : «je déplore le fait que des biens publics et privés aient  été saccagés. Mais pourquoi l’affaire s’est répétée durant trois jours? C’est tout simplement parce que ceux qui sont venus mettre de l’ordre sont venus piller les populations, voler les téléphones des jeunes, demander à des filles de se mettre dans des positions inacceptables, brutaliser les commerçants. Cela a mis l’huile sur le feu et vous avez vu ce qui s’est passé.»

Puis, il a regretté la mort de l’ancien gouverneur de la Conakry, Ousmane  »Américain » Camara : «Mon ami, mon collègue, mon condisciple Américain qui fut gouverneur de Conakry, de Boké, a été dépêché sur place avec le général Mathurin. L’allure qu’il a vue sur place, on lui a fait marcher des kilomètres. Revenu à Conakry le même jour, il a été rappelé à Dieu.  C’est dommage. Ce cadre est décédé. »

Après avoir demandé aux forces de l’ordre d’être professionnelles, Kalémodou Yansané a dénoncé l’envoi à Boké des groupes électrogènes qui consomment 300 litres par heure. «Les maintiens d’ordre doivent être professionnels. Ils ne doivent pas utiliser des balles réelles contre les populations. Ils ne doivent voler les biens des pauvres citoyens. Et on a commencé à envoyer le courant de 18h à 0h pour certains quartiers. C’est une chose qui ne tiendra pas. Les groupes électrogènes qu’on a envoyés à Boké consomment 300 litres de gasoil par heure. Comment vous pouvez supporter cette charge ? Voilà la vérité. Donc, il faut une solution sociale, politique et surtout économique à l’affaire. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.