Violences électorales à Banankoro : ouverture du procès mardi à Kérouané

L’avocat, Me Salifou Béavogui, est très sollicité ces derniers temps. En provenance de Bamako, notre reporter l’a rencontré, ce dimanche à Kankan. Il était en route pour Kérouané.

Selon nos informations, la présence de l’avocat à Kérouané se justifie en raison de l’ouverture, mardi à Kérouané, du procès des militants de l’UFDG poursuivi par les autorités.

Cette affaire remonte en octobre 2015, à la veille du précédent scrutin présidentiel, quand des partisans de l’UFDG ont été violentés à Banankoro par des proches du pouvoir.

Bilan enregistré : plusieurs morts, des blessés, des dégâts et des arrestations arbitraires.

S’exprimant lors d’un meeting à Kérouané, le leader de l’UFDG a laissé entendre que s’il parle de ces violences à Kérouané l’étranger, rare ceux qui croient en lui. Pourtant, c’est vrai.

Interrogé par reporter, Me Béavogui promet de démonter ce dossier en faisant jaillir la vérité.

En route pour Kérouané, l’avocat a fait escale, ce dimanche, où il s’est entretenu avec le leader de l’UFDG

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.